l’ortie pour l’azote

Ortie

Des expériences menées en serre pendant 2 mois par un chercheur suédois datant de 1981 montrent que des cultures de radis, tomates, blé et orge ayant bénéficié d’une fertilisation avec du purin d’ortie, comparé à un engrais chimique de composition identique, ont montré la supériorité du purin d’ortie.

  • La production de matière végétale fraîche mais aussi de matières sèches a été meilleure dans le cas de l’engrais purin : les racines des plantes produites avec cette méthode naturelle étaient plus développées.

La fabrication du purin d’orties

  1. Réunir 1 kg de feuilles d’orties et les hâcher menu : choisir des pousses jeunes et non montées à graines.
  2. Faire macérer ces orties en purée dans 10 litres d’eau , de préférence dans de l’eau de pluie selon certains spécialistes.
  3. Filtrer la macération qui est riche en azote ( N ), en minéraux, en vitamines et en oligo-éléments.

Combien de temps laisser le purin d’orties macérer ?

Le purin est obtenu par fermentation :  c’est la phase de fermentation qui est importante et pas la phase de putréfaction. La durée de fermentation est dépendante de la température.

  • Il faut brasser le mélange tous les jours.
  • De nombreuses bulles remontent à la surface.
  • Laisser fermenter approximativement 5 à 6 Jours à 30°
  • 14 jours à 20°
  • 21 jours à 5 °
  • Au bout d’une 6 à 21  de jours de macération,  quand il n’y a plus de petites bulles qui remontent à la surface, la fermentation est finie et le purin est prêt à être utilisé.

Utiliser le purin à dose de 10% en arrosage aux pieds des cultures…

Publicités